vendredi 21 juillet 2017

Echanger de résidences de vacances en Afrique

L’échange de résidences de vacances offre aux aventuriers l’opportunité de découvrir de nouveaux horizons. Que ce soit en Afrique ou d’autre endroit, cette pratique présente beaucoup d’avantages pour ceux qui souhaitent un total dépaysement. Mis à part les gênes occasionnées par les frais et les complications générés par la location, les touristes seront également affranchis...
sur l’impôt sur le revenu. En réalité, les taxes foncières ne cessent d’augmenter chaque année alors que les obligations de copropriété réservent de mauvaises surprises. En procédant à ce contrat simple qui se fait immédiatement entre particuliers, les convenants n’ont qu’à supporter indirectement l’amortissement des charges fixes.
Portée de la convention
La base du contrat n’est autre que la confiance réciproque entre les deux parties. Aucune formalité écrite ni procédure particulière n’est obligatoire. Toutefois, il est mieux de dresser un bon acte afin d’éviter tout malentendu. Ainsi, les intervenants doivent convenir sur l’objet principal, c'est-à-dire les pièces concernées, les meubles à mettre à la disposition des hôtes et la durée du séjour. Il est également indispensable de parler de l’assurance en cas d’éventuel sinistre, sur les charges domestiques usuelles telles que l’électricité, le téléphone, l’eau… En principe, ces dernières ne posent pas de problème dans ce cadre de mutualité. Seulement, les modalités d’utilisation des équipements restent à discuter.
Comment trouver la transaction ?
Toutes les périodes sont envisageables pour l’échange de résidences. Pourtant, bon nombre de bourlingueurs sont intéressés par cette pratique pendant l’été. Il est ainsi indispensable de consulter les sites web œuvrant dans ce domaine pour choisir et réserver le logement convenable, afin de réussir les vacances en Afrique. Il est à noter que même les habitations principales peuvent être proposées à cette convention. Dans tous les cas, les services sur internet se limitent à mettre en relation les deux parties, à les informer sur l’existence de l’offre ou de la demande et ne s’engagent en rien sur la suite des intentions contractuelles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire