lundi 13 février 2017

Fixation du loyer à Abidjan

Le principe de la fixation du loyer reste libre : le propriétaire bailleur détermine lui-même son loyer en tenant compte du marché (c'est-à-dire de l'offre et de la demande). Or, dans le contexte de pénurie de logements que beaucoup de villes connaissent, comme à Abidjan, les propriétaires peuvent être incités à fixer un loyer haut pour rentabiliser leur investissement au plus vite...

Selon l’Article 1709 des codes des loyers de la Cote d’ivoire - le louage des choses est un contrat par lequel l’une des parties s’oblige à faire jouir l’autre d’une chose pendant un certain temps, et moyennant un certain prix que celle-ci s’oblige à payer.

Situation favorable à une partie ?
Dans cette situation, sans règlementation, le loyer se voit n’être pas encadré par un certain plafond. Les plus nantis pourront verser facilement la garantie contrairement aux moins nantis qui se verront en train de lutter pour éviter les retards de paiement ou les accumulations de non-paiement. Aucun plan social ne saurait favoriser cette situation.

Quelles actions des autorités compétentes ?
Un code foncier urbain est en gestation pour exiger que la caution du logement en Côte d’Ivoire n’excède plus deux mois. En attendant, que l’Etat règlemente le milieu avec la nouvelle loi proposée, des experts immobiliers dits de la nouvelle génération se proposent dans un premier temps d’accompagner les propriétaires afin de trouver le juste milieu de prix pour assurer leur investissement et faciliter l’accès à leur logement à tous locataires.
Dans un second temps, de guider les locataires dans leur recherche de bien afin de trouver le bien qui les conviendrait.
Réunis en association, ces professionnels s’engagent à faire respecter déjà cette disposition concernant la caution pour donner une impulsion à l’action de l’Etat vivement attendue dans le secteur. Les interventions des uns et des autres montrent que chaque partie veut être protégée et bénéficier  favorablement de son investissement. Une action devrait être menée dans ce sens jusqu’à aboutissement de la règlementation. 
Le gouvernement ivoirien à travers cette décision veut faire en sorte que la problématique de la flambée des loyers à Abidjan connaisse un début de solution, mais il ne peut y parvenir sans le soutien des populations, ni leur résistance face aux exigences des propriétaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire