vendredi 27 novembre 2015

L’accès des populations aux logements est un gage de stabilité sociale en Afrique (Ministre)



Le ministre d’Etat ivoirien en charge des affaires étrangères, Charles Koffi Diby a fait remarquer, jeudi , à Abidjan que l’accès des populations aux logements est un gage de stabilité pour un pays.

Le chef de la diplomatie ivoirienne s'exprimait au cours d'un séminaire sur le financement du logement en Afrique à l'initiative du Réseau Habitat et Francophonie (RHF), en partenariat avec la Banque de l'habitat de Côte d'Ivoire (BHCI) et la Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire (CCICI).

« La question du logement est d'une importance capitale pour les pays d'Afrique subsaharienne. Faciliter l'accès du logement aux populations, c'est leur donner l'espoir d'avoir une dignité. Cela participe à la stabilité d'un pays », a insisté M. Diby, représentant le Premier ministre ivoirien.

Pour Charles Koffi Diby , « il faut développer une vraie politique sociale afin d'aider les couches les plus défavorables ».

Auparavant, le ministre de la Construction, du Logement, de l'Assainissement et de l'Urbanisme, Mamadou Sanogo saluant l'importance d'une telle assise, a souligné l'impérieuse nécessité du financement de logement.

« Le financement est un levier indispensable de production en masse de logements sociaux et d'accès en grand nombre des populations à faible revenus aux logements sociaux », a-t-il indiqué.

Selon lui, l'Etat ivoirien dans le cadre de sa politique de production de logements a mené plusieurs actions que sont entre autres « la purge des droits coutumiers pour la constitution de réserves foncières, la réalisation des travaux de VRD (Voiries Réseaux Divers) primaires, des exonérations fiscales » qui se chiffrent à 35 milliards de FCFA pour les sites de nouvelles villes à Bingerville (40 hectares) ,Modeste (80 hectares) et Songon (400 hectares) .

Ces actions à en croire, Mamadou Sanogo , constituent « des mécanismes directs et indirects qui devraient impacter considérablement le cout des logements à l'acquéreur , ainsi que la production en grands nombre de logements sociaux » .

Bernard Hoarau, Président du Réseau Habitat Francophonie a relevé de son côté la complexité de la question du logement et de son financement . D'où l'importance de cette rencontre de la capitale économique ivoirienne. « Il faut faire du logement social une grande cause dans les pays africains », a -t-il conclu.

SY/ls/APA

© Abidjan.net 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire