mercredi 22 juillet 2015

Apprendre les techniques pour séduire un recruteur


Après vous être documenté sur les principales problématiques de l’entreprise  pensez à des anecdotes qui illustrent vos réalisations dans vos jobs précédents et qui ont un lien avec les enjeux de votre futur poste. Vous donnerez un poids plus fort à vos arguments et renforcerez ainsi votre crédibilité  car le récit d’une expérience vécue est visuel et chargé d’émotion  tandis qu’une argumentation reste froide et abstraite. De plus  il est essentiel de vous exprimer comme si vous étiez déjà dans le poste et en aviez endossé les enjeux. Votre fort niveau d’implication dans le discours est une façon de faire passer votre motivation et de démontrer que le poste est taillé pour vous ! De même  il est important de bien connaître l’actualité récente du secteur d’activité  comme l’actualité mondiale  afin d’inscrire vos réponses aux questions dans  des perspectives globales lorsque c’est opportun. Cela vous donnera aussi l’occasion de mettre en valeur votre curiosité intellectuelle et votre sens de la vision.
Se mettre en avant sans arrogance  être naturel mais pas familier. En entretien  le candi­dat doit faire preuve de sincérité tout en donnant la meilleure image de lui. Un exercice subtil.

1/ L’accueil : attention aux détails
Les candidats ont tendance à l’oublier : un entretien de recrutement débute bien souvent avant la poignée de main : vous êtes arrivé en avance ou en retard  vous avez été avenant ou méprisant avec la secrétaire à l’accueil.Tous les détails qui trahissent votre personnalité ont une valeur pour l’employeur. Le recruteur constitue un faisceau de preuves  un peu à la manière d’une investigation  sur lequel il va pouvoir s’appuyer pour son évaluation.

2/ La prise de contact
Qu'on le veuille ou non  la première impression génère inévitablement des a priori  positifs ou négatifs dans l'esprit de la personne qui vous reçoit. Regard hésitant,  épaules rentrées,  poignée de mains molle donnent l'image d'un candidat mal à l'aise  qui manque de confiance en lui. Regard droit  attitude d'ouverture et poignée de main ferme donnent à l'inverse davantage de confiance à votre recruteur. Ne sous estimez pas votre langage corporel : il peut trahir certains aspect de votre personnalité. On n'a qu'une seule occasion de faire une bonne première impression.

3/ Faites vous plaisir
Profitez de cette rencontre pour valoriser les compétences que vous entendez mettre au service de votre nouvelle équipe sans concession à votre enthousiasme : c’est la meilleure manière d’être convaincant.

4/ Mettez de côté le négatif
Cela n’a aucun sens de se concentrer sur les cinq candidats précédents qui ont aussi répondu à l’interview. Vous n’avez aucun contrôle dessus  donc  oubliez-les !

5/ Savoir communiquer
Quel que soit le poste brigué,  de bonnes qualités de communication sont aujourd'hui nécessaires pour interagir avec son équipe. Savoir s'exprimer clairement,  être capable de synthétiser des informations  mais aussi de rédiger des documents agréables à lire et  surtout  sans faute d'orthographe : voilà des qualités prisées des recruteurs. Un mauvais niveau de français gène les employeurs  même pour les scientifiques. Les jeunes sont trop habitués à écrire en langage SMS  ce qui n'est pas adapté au monde de l'entreprise.

6/ Préparez des anecdotes et osez endosser le job
Après vous être documenté sur les principales problématiques de l’entreprise  pensez à des anecdotes qui illustrent vos réalisations dans vos jobs précédents et qui ont un lien avec les enjeux de votre futur poste. Vous donnerez un poids plus fort à vos arguments et renforcerez ainsi votre crédibilité  car le récit d’une expérience vécue est visuel et chargé d’émotion  tandis qu’une argumentation reste froide et abstraite. De plus  il est essentiel de vous exprimer comme si vous étiez déjà dans le poste et en aviez endossé les enjeux. Votre fort niveau d’implication dans le discours est une façon de faire passer votre motivation et de démontrer que le poste est taillé pour vous ! De même  il est important de bien connaître l’actualité récente du secteur d’activité  comme l’actualité mondiale  afin d’inscrire vos réponses aux questions dans  des perspectives globales lorsque c’est opportun. Cela vous donnera aussi l’occasion de mettre en valeur votre curiosité intellectuelle et votre sens de la vision.

7/ Le curriculum vitae doit être agréable à lire
- Maximum 3 à 4 pages.
- Mise en page claire faisant bien ressortir les différentes expériences et/ou les différents projets.
- Au début du CV  en quelques lignes  présentation des points forts du candidat et type de poste souhaité.
- Chronologie stricte de l’expérience.

8/ Rester humble
Malgré toutes ces belles qualités  pas question de vouloir en faire trop. Les recruteurs n'apprécient pas les fanfarons et prônent la patience. N'aspirez pas tout de suite à un poste d'encadrement au risque d'effrayer. En tant que jeune diplômé  il vous faudra faire vos preuves sur le terrain.

10/ Être intéressé et intéressant pour conclure
Montrer de l’intérêt envers son interlocuteur,  son entreprise et son offre est capital. Montrer de l’intérêt  cela commence par l’écoute  la prise de notes  les questions pertinentes que vous pourrez poser  etc. L’intérêt est souvent contagieux  et plus vous en montrerez  plus la conversation sera fluide et agréable dans les deux sens.


Référence http://logeraumali.com 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire