vendredi 2 janvier 2015

Litige foncier autour des logements sociaux de Grand-Bassam

Litige foncier autour des logements sociaux de Grand-Bassam: un chèque de 25 millions de FCFA remis au roi de Moossou

© Abidjan.net par Atapointe 
Logements sociaux: Le ministre de la construction visite les chantiers de Bingerville
Mercredi 24 Septembre 2014. Le ministre de la construction Mamadou Sanogo a entrepris une visite des sites de construction des logements sociaux de la commune de Bingerville


Grand-Bassam – Le directeur général du logement et du cadre de vie au ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, Adjoumani Kouakou, a remis un chèque "symbolique" de 25 millions de FCFA au roi des Abouré de Moossou, dans le cadre du règlement du litige foncier autour du site des logements sociaux de Grand-Bassam.

"J’accepte ce chèque symbolique au nom de la paix et surtout pour permettre au président de la République de réaliser sa politique de développement parce qu’il n’est pas possible d’être avec lui sans voir ce qu’il fait pour le bien-être des Ivoiriens", a déclaré Nanan Kangah Assoumou, en présence de l’honorable Deby Benjamin, député de Prikro.

Ce chèque compense le droit de propriété de 81 ha cédés à l’Etat pour la construction de logements sociaux dans le village de Modeste. Le chef de ce village, Ahoua Konin Simon, avait reçu 60 millions de FCFA. Ce qui n’avait pas été du goût du roi de Moossou qui avait lancé plusieurs procédures d’opposition systématique à la réalisation du projet, rappelle-t-on.

Les propriétaires des plantations de coco et autres cultures doivent être dédommagés à hauteur de 44 millions de FCFA, les purges des droits coutumiers s’évaluant à 1,6 milliard de FCFA, selon le ministère de la Construction.

Le gouvernement a consacré 2000 ha de terrain sur l’ensemble du territoire national à un projet de « production massive » de 60.000 logements sociaux dont 50.000 à Abidjan et 10.000 à l’intérieur du pays. Plus de 72.000 demandeurs de logements ont été enrôlés et 46 promoteurs immobiliers agréés.

La Côte d’Ivoire enregistre un déficit de 400.000 logements.


Source:abidjan.net

1 commentaire: