jeudi 13 juin 2013

L'état des lieux: à quoi ça sert?

Comme son nom l'indique, l'état des lieux permet de vérifier l'état du logement en début et en fin de location.

À l'entrée, ce document doit être établi au moment de la remise des clés, en présence du bailleur comme du locataire. Si votre bailleur refuse de réaliser cet état des lieux en votre présence, ne signez rien, et faites constater l'état du logement par un huissier. Il est très important que cette étape soit réalisée dans les règles car, à défaut, vous risquez de rencontrer un litige avec votre bailleur s'il vous réclame des frais de remise en état qui n'ont pas lieu d'être lorsque vous quitterez le logement. En effet, en l'absence d'état des lieux, vous êtes présumé avoir reçu le logement en bon état de réparations locatives.

L'état des lieux d'entrée
Le contenu de l'état des lieux doit être rédigé avec le plus grand soin (sur papier libre ou sur un formulaire type, que l'on peut se procurer dans des librairies spécialisées) car il pourrait servir quand vous quitterez le logement, en cas de contestation d'éventuelles dégradations. Dans l'état des lieux, vous devez donc mentionner, pour chaque pièce, l'état du sol, des murs et des plafonds. Vérifiez bien les éléments de cuisine (plaques électriques, réfrigérateur...), les sanitaires mais aussi la robinetterie, et faites noter toute anomalie (fêlures, éclats...) dans les faïences ou les carrelages. Assurez-vous qu'il n'existe pas de traces d'humidité. Portez votre attention sur les ouvertures, l'électricité, le chauffage. Vérifiez que tous ces équipements fonctionnent correctement. N'oubliez pas de procéder également à l'état des lieux des annexes (cave, garage...).
L'état des lieux de sortie
Sa rédaction doit être réalisée avec le même soin que pour l'état des lieux d'entrée. C'est un document qui pourra être produit contradictoirement, en cas de conflit avec votre bailleur. Si ce dernier ne peut vous facturer des frais de remise en état pour une moquette usagée, il peut en revanche vous rendre responsable de brûlures ou de déchirures qui n'existaient pas lors de l'entrée dans les lieux. Sachez que ces frais de remise en état sont généralement déduits du dépôt de garantie. Et si les frais sont supérieurs au dépôt, vous devrez payer la différence.
Source: www.explorimmo.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire