mardi 21 mai 2013

Cote d'ivoire: Logements sociaux, les travaux bloqués à Dabou


Il a fallu de longues heures de débats houleux, entre les autorités administratives locales soutenues par les représentants du ministère de la construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme, pour faire céder la famille Meless représentée par Lasme Akpa Adrien.
A la salle Alassane Ouattara où le préfet a convoqué les propriétaires terriens concernés, les patriarches du village de Débrimou, notamment ceux du quartier Djadjem où est situé le site, le blocage des travaux de topographie et du cadastre entrepris par le géomètre N’Gbaba Pierre, était à l’ordre du jour.
« C’est avec stupeur que nous apprenons du ministre de tutelle que des individus empêchent le bon déroulement des travaux devant abriter le site réservé à l’opération des logements sociaux. Nous sommes liés à un délai. Que les propriétaires concernés acceptent que le géomètre fasse son travail car il s’agit d’un projet d’urgence. Nous allons analyser la suite», a tranché le préfet.
Mais c’est sans compter avec Lasme Adrien qui maintenait la corde raide et exigeait le paiement des droits de purge à sa famille, surtout qu’elle a une plantation d’hévéa de plus de 7 hectares sur cette parcelle. « Ce n’est pas une petite histoire. On ne peut pas prendre une parcelle de force. Les bases doivent être claires, sinon rien ne sera bâti sur ce site », a menacé Lasme Adrien.
Mais le représentant du ministère, Delbé Narcisse a rassuré le représentant de la famille Meless, de la volonté de l’Etat ivoirien de respecter ses engagements avec les propriétaires terriens en payant les droits de purge, mais à la seule condition qu’un cadastre soit établi pour évaluer le dommage causé aux familles concernées. En définitive, les points de désaccords ont été levés à la grande satisfaction des différentes parties.
Source:www.alleb.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire